Présentation

les batiments de la ferme aux caillouxLa ferme réunit depuis 2009 deux jeunes motivés, réunis par la passion commune des travaux des champs et d’une agriculture respectueuse de son environnement « naturel » et humain. Christophe qui a grandi sur la ferme céréalière familiale, y a introduit de la diversité par le maraichage, et le début de la conversion bio. Jean-Michel le « néorural » qui a brillamment réussi sa reconversion, a permis de développer et de consolider l’atelier légumes, il est aujourd’hui le maraicher, tandis que Christophe s’occupe de la partie grandes cultures céréales. Cela leur permet aujourd’hui de proposer en vente directe une gamme élargie de légumes bio de saison, légumes secs, lentilles, pois chiches, etc.

La ferme se divise en deux «ateliers» principaux :

le maraichage

les grandes cultures

L’organisation du travail est très différente entre les deux ateliers : le planning et la diversité des cultures, le mode de récolte et de commercialisation, les outils et la puissance nécessaire,… tous ces éléments font que Christophe et Jean-Michel s’organisent en gérant chacun un atelier, mais collectivement en ce qui concerne la ferme, les grands chantiers et les grandes décisions.

Fin 2012 ils ont décidé d’aménager un local pour y faire un point de vente directe ouvert au public, tous les samedis matins, moment de la semaine qu’ils ont choisi pour se libérer des travaux des champs.

Le maraichage :

jardin-ferme-aux-cailloux8Jean-Michel apporte le plus grand soin à produire des légumes frais ou de conservation toute l’année. Tous les ans un planning minutieux lui permet d’échelonner les semis et les plantations, afin d’étaler les espèces et les variétés et de lui permettre de proposer au mieux des légumes de saison. Avec l’arrivée de l’automne vient le temps des récoltes des légumes de garde, les tubercules, les courges, qui seront stockées chacune avec leur particularité de conservation, afin de pourvoir aux besoins tout l’hiver. Les serres froides (tunnels non chauffés) lui permettent d’élargir la gamme de légumes précoces au printemps, tardifs en hiver, et de garantir une belle production de tomates, poivrons, aubergines, en été.

salades-de-la-ferme-aux-caillouxLe partenariat avec un éleveur voisin lui permet de disposer de fumier de cheval pour fertiliser naturellement et efficacement les plantations. Ce fumier est issu de la paille fournie par les céréales de Christophe.

 

Les grandes cultures :

 

ruchesLes grandes cultures regroupent les productions de céréales, oléagineux (pour la production d’huile), protéagineux (pour la production de protéines en général à destination de l’alimentation animale), des grains en général, de foin, etc…
La variété importante de cultures et la non-utilisation de pesticides rend particulièrement intéressant le travail en commun avec des apiculteurs : les abeilles peuvent bénéficier de zones intéressantes à butiner, et en retour favoriser la pollinisation, dans les prairies, la luzerne, le sarrasin, le tournesol,…

Céréales (remonter)

blé de la ferme aux caillouxChristophe cultive sur la ferme une gamme de céréales plus ou moins large selon les années et les besoin de la coopérative Cocebi : blé, orge, avoine, épeautre, triticale, seigle… mais aussi sarrasin, car bien que n’étant pas une graminée, le « blé noir » est bien destiné à être moulu en farine pour la consommation humaine.

les lentilles de la ferme aux cailloux

Les lentilles stockées en vrac

Légumes secs (remonter)

Les légumes secs sont les graines issues des cultures de légumineuses destinées à l’alimentation humaine.
Christophe vous propose un assortiment de graines en vrac ou en sachets :

– des lentilles vertes (sans cailloux !)
– des pois chiches (pour faire de bons couscous, houmous, salades,…)

Oléagineux et transformation (remonter)

Depuis 2015 la transformation à la ferme d’oléagineux comme le tournesol ou la cameline (qu’est-ce que c’est?) permet de proposer des huiles vierges en vente directe ou en circuit court. 

Les commentaires sont clos.